Edwin « Archevêque d’York » Sandys
Né en 1519 à Esthwaite Hall, paroisse de Hawkshead, Furness Fells, Lancashire, Angleterre carte

Ancêtres ancêtres

Fils de William Sandys et Margaret (Dixon) Sandys
Frère deWilliam Sandys, George Sandys, Ann Sandys, Christopher Sandys, Margaret Sandys, Myles Sandys Etanthony Sandys
Mari deMary Sandys – marié1548 à Londres, Middlesex, Angleterre carte
Mari ofCecily (Wilford) Sandys — marié le 19 février 1559 en Angleterre carte

Descendants descendants

Décédé le 10 juillet 1588 à Southwell, Nottinghamshire, Angleterre carte
Gestionnaires de profils:Vivienne Caldwell message privé, Beth Losiewicz message privé, Bob Carson message privé, Stephanie Ross message privé, et Frank Sands message privé
Profil modifié le 20 mars 2021 | Créé le 21 mars 2011 | Dernier changement significatif: 20 mars 2021

03:32: Christopher Mosher a répondu à un commentaire sur la page pour Edwin Sandys (1519-1588)
Cette page a été consultée 5 117 fois.

  • 1 Biographie
    • 1.1 Naissance
    • 1.2 Mariage
    • 1.3 Mort
    • 1.4 Enterrement
  • 2 Sources

Biographie

Edwin Sandys, sixième fils. Aumônier de la Reine et professeur de Lettres Sacrées. En 1548, il est vicaire de Caversham et, le 12 décembre 1549, il devient chanoine de la cathédrale de Peterborough. En 1553, il est vice-chancelier de l’Université de Cambridge ; il soutient Lady Jane Grey et est emprisonné dans la Tour cette année-là. À sa libération, il se réfugie à Augsbourg et à Francfort. Après la mort de la reine Mary, il est retourné en Angleterre. En 1565, il fut l’un des traducteurs de la Bible des évêques et participa à la traduction de la Bible en 1572, sa part étant les Livres d’Osée, de Joël et d’Amos par l’intermédiaire de Malachie.

Edwin a fait ses études au St. Johns College de l’Université de Cambridge où il s’est inscrit en 1533. En 1547, il était maître de Catherine Hall. Il est nommé recteur de l’Université en 1542, Maître de la Salle Sainte-Catherine en 1547.

À la mort d’Édouard VI, Edwin prit position du côté du protestantisme, prêchant un sermon devant l’Université et le duc de Northumberland qui l’engagea publiquement. Le sermon a été imprimé, Mary (une catholique) a été proclamée Reine, et Sandys et a été engagée à la Tour de Londres le 25 juillet 1553. Finalement libéré, il traversa le continent et rejoignit le groupe d’exilés qui devaient être les précurseurs en Angleterre des puritains de l’église. À Zurich, où il s’était rendu après la mort de sa première femme et de leur unique enfant à Strasbourg, il vécut un temps dans la maison de Peter Martur.

Après l’ascension d’Elizabeth en 1558, Edwin retourne en Angleterre. Il est nommé évêque de Worcester le 21 décembre 1559 et en 1570, il est promu évêque de Londres. Edwin fut consacré archevêque d’York le 8 mars 1576/1577, fonction dans laquelle il joua un rôle important dans les conflits ecclésiastiques et politiques de son époque.

Naissance

Naissance: Date: 9 Déc 1519 Lieu: Hawkshead, Furance Fells, Lancershire, Angleterre

Mariage

Sa première femme, Mary Sandys, et leur fils, sont morts sur le continent.

Mari de Cicely Wilsford — marié le 19 février 1559 dans la paroisse de Hawkshead, Furnace Fells, Lancashire, Angleterre

Enfants inclus:

  1. Thomas Sandys, cinquième fils du révérend Edwin Sandys, ancien évêque de Londres et l’un des premiers évêques à se conformer à la religion protestante et à aider à la nouvelle traduction de la Bible en 1565, a épousé Margaret
  2. Révérend. Edwin Sandys a un autre fils, Sir Edwin Sandys, populaire à la Cour de la reine Elizabeth et président de la VIRGINIA COMPANY.

Décès

Date: 10 juillet 1588 Lieu: Southwell, Nottinghamshire, Angleterre

Enterrement

Date: 1588 Lieu: Southwell Minister, Nottinghamshire, Angleterre

Sources

  1. SOUTHSIDE VIRGINIA FAMILIES VOLUME II, par John Boddie, 1995, page: 375
  2. SOUTHSIDE VIRGINIA FAMILIES VOLUME II, par John Boddied, 1995, page: 375
  • Venn : Anciens élèves de Cambridge : Edwin Sandys
  • La Visite du Kent 1619 Page 148: Sandys
  • Foster, Joseph. Alumni Oxonienses: Les membres de l’Université d’Oxford, 1500-1714.
  • Berry, William, . Généalogies du comté: pedigrees des familles du comté de Kent. Londres : Sherwood, Gilbert et Piper, 1830. « Shérifs de Kent »: p.-xii.

Plus d’outils de généalogie

Recherche sponsorisée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.